• le débourrage des poneys

    h

    Afin d'avoir des poneys bien dans leur tête et prêts à affronter les multiples situations qu’ils pourront découvrir  avec les enfants et les différentes activités que l'Ile aux Poneys leurs fera vivre, il a fallu passer par un débourrage méticuleux et réfléchi! 

     

    Comme le dit l'adage: "pour aller vite dans le  travail d’un cheval, il faut savoir aller lentement!"

     

    C'est en suivant ce principe que les poneys de l'école d'équitation ont été préparés.

     

     La majorité d'entre eux n'avait jamais eu de selle sur le dos ; ils ne savaient même pas donner les pieds ou marcher en main à côté de l'humain!!!!h

     

     Depuis l'achat des poneys de l'Ile aux Poneys en décembre 2010, le travail fait avec eux a été empreint, d’originalité, de répétition, de découverte  de beaucoup de patience et de douceur!

     le débourrage des poneys

    La carotte aidant énormément à faire comprendre ce qu'on veut de lui, le poney réalise rapidement les exercices demandés!!

     

     

     

    • La première étape était de pouvoir manipuler les poneys  en les ayant en confiance! Pas simple pour certains!! Il s'agissait de les attraper dans le paddock, de leur passer le licol, puis de les faire marcher à coté de nous. Par la suite, ils devaient rester à l'écart des congénères pour un pansage en bon et due forme ! Accepter le contact des brosses sur toutes les parties du corps, de se faire prendre les pieds pour les curer, aller à la douche...

     

     

     le débourrage des poneys

    • 2 ème étape: Leur faire accepter le tapis et la selle posés sur le dos, puis sangler la selle. Dans un deuxième temps c'était l'introduction du mors dans la bouche! Pas toujours agréable pour eux au début!! Et ce n’est pas facile de manger les bouts de carottes donnés en récompense!

     

     

     

    En parallèle, certains d'entre eux ont eu l'apprentissage du harnais d'attelage, car ils seront mis à la voiture ultérieurement.

     

     

     le débourrage des poneys

    • 3ème étape: Tourner à la longe en respectant les ordres vocaux et les différentes gestuelles du longeur: comprendre l'arrêt, le pas, le trot, savoir  se déplacer en cercle en ayant une allure régulière, ne pas craindre les déplacements du longeur.

     

     

     

    • 4ème étape: Répondre à la demande de « tourner à droite », « tourner à gauche ». Dans un premier temps cet exercice a été fait à l'aide d'une simple traction du coté demandé en l'associant à la voix au mot « droite » ou « gauche». Puis la même chose a été effectuée aux longues rênes. Le longeur étant situé soit sur le 3/4  arrière du poney soit complétement derrière lui. (Pas simple pour certain qui se demande ce que fait l'humain derrière lui alors qu'il est hors de son champ de vision!)

     

    le débourrage des poneys

     

     

    • 5ème étape: Découverte de l'environnement de l'aire de travail avec différents objets: partie très sympa et qui a permis aux jeunes de participer au travail des poneys. Nous avions répartis dans toute la carrière une quantité d'objets comme; des plots, des chaises, un parasol,  des planches ou  des bâches à franchir, un petit pont sous lequel passer, un gros ballon,  des rubalises, les voitures d'attelages étaient aussi de la partie… Nous leur avons aussi fait découvrir des bruits de cris, de cloches, de grelots, de bâches froissées, de bois cognés, de la musique etc...le débourrage des poneys

     

     

     

     

    • 6ème étape: Il est temps d'avoir un cavalier sur le dos, 5 mois après le début du travail!! Suite à une séance de longe et de longues rênes reprenant tout ce qui a été vu précédemment, les poneys portent dans un premier temps un sac de copeaux sur le dos. On leur fait trimballer le sac sans plus de précaution: pas grave s'il tombe au contraire! Les poneys s'habituent à ce que ça bouge, penche, face du bruit, manque de stabilité... car  après le sac, c'est au tour du cavalier ! Le poney est toujours tenu en main par le longeur, le cavalier se met en sac à patate, descend, remonte par un coté, de l'autre... Et bien sûre une carotte est toujours là pour féliciter!!  Puis le cavalier enfourche l'animal... Sans bouger, puis une carotte, puis un pas, et deux... Il redescend, remonte quelques pas de plus... Pour ensuite faire quelques tours en marchant puis au trot!


    • 7ème étape: Une fois la phase « monté et tenu en main », le cavalier est lâché sur sa jeune monture pour évoluer seul dans le rond de longe. Au pas, au trot, le cavalier montre à son poney les objets qu'il a rencontré ultérieurement. On découvre, on confirme on joue au ballon, à touche ce qui peut tomber,  à faire du bruit... Le poney répond  bien aux sollicitations de son cavalier que ce soit dans le respect des allures que dans celui de la direction.


     

    • 8ème étape: La confirmation de tout cela à plusieurs, dans un espace plus grand! Cette phase reste à venir.

     

     

     

    Ils ont eu tout le mois d’Août pour se reposer et assimiler leurs apprentissages.

     

    Puis en septembre, c’est la reprise du travail : ils n’ont rien oublié !

     

    Ils sont même prêts pour les Portes-Ouvertes du 2 octobre et les stages d’octobre.

     

    Tous n’est pas encore parfait, il faut du temps pour faire de bons poneys de clubs mais ils sont très gentils et se prêtent bien au travail.

     

    Il reste cependant quelques petites appréhensions chez certains comme Macatia qui sursaute encore, mais rien de bien méchant !

     

     le débourrage des poneys

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    « tarifs centres aérés, crêches, groupes, handis, etc.... la présentation de la cavalerie »

    Tags Tags : , , , , , , ,