•  

     

     

    L’équitation autrement

    C’est dans les hauts de Saint-Paul, à Tan Rouge, que le club l’Île aux poneys a jeté son dévolu pour rompre avec la méthode traditionnelle d’enseignement de l’équitation.

     

    TAN-ROUGE. Saint-Gilles-les-Hauts, Tan Rouge précisément. Dans un site luxuriant, les Ecuries du Finca hébergent des chevaux de particuliers. Depuis le mois d’octobre, ces quatre hectares accueillent également l’Île aux poneys, club créé par Helga Muller. En décembre 2010, c’est avec peine qu’elle apprenait son licenciement d’une structure installée à la Possession. La propriétaire des lieux a vendu son bien, élèves et moniteurs se sont retrouvés sur le carreau. Mais pas de regret pour Helga, qui a su rebondir et dispenser son idéal de l’enseignement équestre.

    "C’était l’usine avant. Je n’y trouvais plus mon compte, j’ai saturé. On privilégiait la quantité au détriment de la qualité", lâche-t-elle. Le business primait, les cours s’enchaînaient, ne laissant que très peu de place au contact avec l’animal. Ici, dans ce coin reculé, apprendre l’équitation ne signifie pas seulement maîtriser sa monture.

    C’est un ensemble, un état d’esprit que la passionnée s’applique à transmettre. "Je veux que les enfants prennent du plaisir avec les chevaux, et pas qu’ils le considèrent comme un jouet. Ça doit être leur copain pour jouer avec", indique-t-elle.

    Des poneys à l’école

    Un cours dure au minimum quatre heures, affichant cette volonté d’aller au-delà de la stricte technique. "On a le temps de dire bonjour aux poneys, de les caresser", poursuit la monitrice. Une ambition pas vraiment compatible avec l’esprit de compétition. Aussi, les élèves sont regroupés par âges et non par niveaux. Dans des stages d’une journée ou deux, également proposés. L’occasion d’apprendre les règles de la vie en communauté. Ce club présente encore la particularité de s’intéresser à l’attelage. Une discipline qu’apprécie beaucoup la cavalière, une des rares compétentes à la matière que compte l’île.

    "Je suis tombée dedans", plaisante-t-elle. Avant d’évoquer l’intérêt de cette pratique : "C’est très convivial. Cela permet d’amener des gens qui ne connaissent rien aux chevaux". D’autres, qui n’ont pas ou plus les capacités de se mettre en selle, peuvent approcher la bête au plus près. "Cette pratique est très timide pour l’instant. J’aimerais qu’elle prenne de l’essor", poursuit-elle. Force est de constater que la monitrice ne manque pas d’inspiration pour décloisonner sa passion et ouvrir de nouvelles voies. Il lui est même arrivé d’embarquer deux poneys pour rendre visite à des écoles de Saint-Paul et du Port, disposant d’une surface adéquate... Objectif : toucher un public nouveau, pas habitué à fréquenter les centres équestres. Désormais, elle vise les instituts spécialisés et les personnes handicapées y séjournant. Car l’équithérapie est devenue aujourd’hui une réalité. Et voilà comment l’Île aux poneys confère à l’équitation une nouvelle dimension.

    D.F.B

    dans le JIR 


  • L’Ile aux Poneys : Une école d’équitation différente

    Publié le 11-01-2012  |   Loisirs
     à la Une du site de l'office du tourisme de st Paul!

     Depuis octobre 2011, des hennissements se font entendre dans la campagne des hauts de l’Ouest à Tan Rouge Pausé. A 950 mètres d’altitude et sur 4 hectares de prairies, une nouvelle école d’équitation dirigée par Helga Muller dispense des stages bien différents des autres centres équestres de l’île.

    L’Ile aux Poneys propose aux enfants âgés de 2 à 12 ans des activités ludiques et d’éveil avec les poneys, dans le cadre de stages allant de deux heures à deux jours avec hébergement sous tente.

    Les règles du poney club d’Helga sont simples : rythme adapté à chacun, temps pour faire connaissance avec l’animal. Initiation, parcours psychomoteurs, attelage, voltige, jeux interactifs, anniversaire avec les poneys… les enfants ont le choix de programmes ludiques qui mettent en valeur le contact avec le poney.

     Ancienne gérante d’un centre équestre à la Possession, monitrice d’équitation chevronnée et passionnée, diplômée des Sciences de l’Education, Helga Muller a ouvert depuis quelques mois sa propre école d’équitation dédiée aux enfants de 2 à 12 ans.

    Avec un concept particulier qui lui tient à cœur : permettre aux enfants de s’épanouir et s’éveiller au contact du poney, tout en prenant connaissance de l’animal grâce à la participation aux divers soins. « Pour ne pas devenir cavalier mais homme de cheval » précise Helga. 

    A l’Ile aux Poneys, pas de niveau nécessaire, pas de compétitions donc pas de pression. Chaque élève même novice va à son propre rythme et prend le temps de s’occuper de son poney. Les stages proposés en carrière se basent sur une équitation ludique fondée sur une pédagogie adaptée à l’âge de l’enfant et à son niveau.  

    Par rapport aux autres clubs équestres, Helga ne vise pas le même objectif de travail ni le même timing.

    Pour les 2-3 ans, le stage de poney éveil est prévu sur deux heures. Accompagné des parents, l’enfant sur son poney expérimente différentes sensations, appréhende le mouvement et travaille sa coordination motrice. A l’aide de musique, d’histoires et de jeux, l’enfant apprend l’équilibre, le courage et la confiance en lui.

    Les 4-6 ans pratiquent sur la demi-journée. Au programme, théorie (culture du cheval), ateliers et jeux ludiques, parcours semées d’embûches, activités équestres (travail à pied, initiation à la longe et aux longues rênes, sauts, dressage…), voltige, balades.

    A partir de 6 ans, l’élève a le choix de stage sur la demi-journée, en journée complète ou sur deux jours avec hébergement sous tente sur le site du club. La théorie et la pratique équestre sont plus développées pour mieux intégrer les connaissances et le savoir-faire.

    Sur les deux jours, l’enfant participe à la vie en communauté en préparant les repas et les tentes, en faisant la vaisselle.  Afin de créer des liens forts et faire connaissance avec l’animal, Helga tient à ce que tous les stages commencent par les soins et la préparation du poney, en prenant son temps. L’enfant selon son âge, a la responsabilité de son poney et participe au pansage, à la nourriture, aux soins etc…  

    L’Ile aux Poneys dispense aussi des cours d’attelageSeuls deux enseignants diplômés sur l’île peuvent proposer ce genre de cours original. A partir de 7 ans et pour les adultes, ces cours permettent d’apprendre à mener seul une calèche, de garnir et dégarnir son cheval, de travailler à pieds aux longues rênes, de mettre à la voiture pour ensuite s'élancer sur des parcours en carrière ou sur terrain varié.

    Toujours dans l’originalité, Helga se déplace avec sa cavalerie et son matériel dans les écoles et les centres aérés, et propose des situations pédagogiques avec programmes.

     L’Ile aux Poneys permet aux enfants de découvrir le monde merveilleux et passionnant des poneys en pratiquant une équitation ludique et pédagogique adaptée à leur âge et à leur niveau.

    SG 

    à la Une du site de l'office du tourisme de st Paul!à la Une du site de l'office du tourisme de st Paul!

    à la Une du site de l'office du tourisme de st Paul!

    site de l'office de tourisme


  • kermesses de fin d'année dans les écolesCe dimanche 11 décembre et ce lundi 12 décembre l'Ile aux Poneys a permis à près de 300 élèves de faire un baptêmes de poneys lors de la kermesse de leur école.

    Le dimanche les poneys étaient pour la journée à l'ecole maternelle Laperrière au Tour des roches de st Paul. 

    Pour l'occasion le stade de la petite école a été mis à disposition de l'Ile aux Poneys. les enfant sont ainsi pu découvrir les joies du poney accompagnés de leurs parents.

    Le lendemain c'était l'école Paule Legros au Port qui a proposé à une grande partie de ses élèves de faire un petit tour en poney... dans la cours de l'école!kermesses de fin d'année dans les écoles

    Quel beau cadeau de fin d'année pour tous ces enfants! Ils sont tous repartis  émerveillés!

    Les sous récoltés lors de ces kermesses permettront à ces écoles de monter un projet pédagogique avec L'Ile aux Ponyes durant l'année 2012.

    http://www.clicanoo.re/11-actualites/15-societe/306830-kermesse-a-l-ecole-laperriere.html

    kermesses de fin d'année dans les écoles



  •  

    journée portes ouvertesLe dimanche 2 octobre l’Ile aux Poneys a ouvert ses portes pour se faire connaitre du public.

    Une journée réussie ! Malgré la fraicheur des hauts, beaucoup de courageux sont montés jusqu’aux 950m d’altitude pour découvrir l’Ile aux Poneys.

    C’est  n’est pas moins de 500 personnes qui  sont venues prendre des renseignements et faire des baptêmes de poneys ! Quelques enfants ont même pu faire des tours sur le dos de l’âne Melchior qui a bien voulu se prêter au jeu quelques instants.

    journée portes ouvertes

    journée portes ouvertes


  • Découvrir l’équitation à la campagne

    • Clicanoo.re
    • publié le 1er octobre 2011
    • 07h41
    Découvrir l'équitation à la campagne
     

    Helga Muller vient d’ouvrir “l’île aux poneys”, une petite école d’équitation nichée dans les hauts de Saint-Paul.

     

    L’activité équitation s’enrichit d’une nouvelle structure dans les hauts de Saint-Paul. “L’île aux poneys” vient d’ouvrir ses portes dans le quartier rural de Tan Rouge Pausé, à 950 mètres d’altitude, au coeur d’un joli parc de quatre hectares. Le club propose diverses activités aux enfants âgés de 2 à 12 ans - initiation, voltige, attelage, jeux à poney, parcours de psychomotricité - dans le cadre de stages allant de la demi-journée à deux jours avec hébergement sous tente, par groupe de six. “J’ai voulu créer une école familiale où les enfants peuvent prendre le temps de s’occuper de l’animal sans précipitation”, explique Helga Müller, la directrice du club, ancienne gérante du club Hippica Blue à la Possession, qui a fermé ses portes en décembre dernier.

    Une approche à la fois ludique et pédagogique qui amène les jeunes cavaliers à soigner, nourrir eux-mêmes leurs poneys. Amoureuse des chevaux depuis son enfance, cavalière chevronnée, Helga Muller s’est associée à la propriétaire des écuries de la Finca (Frédéric Plateau) pour lancer son club. Elle se réjouit d’avoir déniché un cadre particulièrement propice à l’épanouissement des équidés. “Rien à voir avec ce que j’ai connu sur le littoral. Ici, les animaux ont la fraîcheur, ils vivent en troupeau, sont proches de leur état naturel”. Le cheptel se compose de treize chevaux de propriétaires, huit poneys et trois ânes. A terme Helga Muller souhaite développer le côté sportif de l’attelage en créant un circuit de compétition. Elle projette également d’intervenir avec ses poneys dans les écoles, à travers des projets pédagogiques. Faire sortir les chevaux des écuries, un concept original pour continuer à promouvoir une activité qui s’est déjà bien démocratisée ces dernières années

     


  • L'Ile aux Poneys ajournée du patrimoine 2011 participé ce dimanche 18 septembre 2011 à la journée du patrimoine de la ville de st Pierre.

    Pour l'occasion, elle a permi  à de nombreux enfants de faire une petit tour de poney sur le dos de Princesse, Vacoa et Minijok , dans le square de la mairie.

    Les familles ont pu, quant à elles, se promener en calèche au pas vaillant de shadé.

    journée du patrimoine 2011

    journée du patrimoine 2011





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique